L’inaction des libéraux face à la crise des soins de santé favorise les privatisations tant souhaitées par les conservateurs

Alors que les salles d’urgence sont forcées de fermer partout au pays, que les gens doivent attendre des heures pour recevoir des soins et que les travailleuses et travailleurs de la santé déplorent l’effondrement de notre système de santé, le chef du NPD, Jagmeet Singh, a réitéré la nécessité pour le premier ministre Trudeau et les libéraux de faire preuve de leadership. Il a prévenu que l’inaction des libéraux face à la crise des soins de santé ouvre la voie à la privatisation des soins de santé au Canada et permet aux premiers ministres conservateurs de menacer notre accès public universel aux soins.

« Les soins de santé publics universels sont pris pour cible par les conservateurs qui veulent transformer les soins de santé en activités à but lucratif, a déclaré M. Singh. Pendant ce temps, les libéraux sont incapables de régler les problèmes récurrents qui empêchent la population canadienne d’obtenir les soins dont elle a besoin. Faire de notre système de soins de santé une entreprise à but lucratif ne va pas résoudre les problèmes. Au contraire, cela va favoriser les personnes privilégiées, allonger les temps d’attente et détourner les ressources de notre système public. Les libéraux doivent agir dès maintenant pour protéger le système de santé public du Canada, les patient·es et les travailleuses et travailleurs. »

Lors de la dernière élection, Justin Trudeau a promis aux Canadiennes et Canadiens qu’il améliorerait et étendrait notre système de soins de santé. Près d’un an plus tard, le bilan est sombre, car les personnes qui ont besoin de soins attendent toujours. Les néo-démocrates comprennent que le gouvernement fédéral doit augmenter le financement fédéral en matière de soins de santé, mais il existe également de nombreuses solutions qui vont au-delà du financement, notamment l’aide aux provinces et aux territoires pour reconnaître les titres de compétences des médecins, du personnel infirmier et des spécialistes formés à l’étranger, la création d’une agence pancanadienne de collecte et de coordination des données sur les ressources humaines en santé et l’octroi d’un permis d’exercice pancanadien aux professionnels de la santé.

« De vraies solutions existent, et nous en avons assez des excuses. Il est temps de passer aux actes pour protéger les soins de santé et s’assurer que les gens peuvent compter sur eux en cas de besoin, a ajouté M. Singh. Les gens devraient pouvoir accéder aux soins de santé avec leur carte de santé, pas une carte de crédit. Les libéraux ne peuvent pas rester les bras croisés alors que notre système de santé s’effondre et est menacé de privatisation. Les néo-démocrates vont se battre pour des soins de santé accessibles au public et s’opposer aux privatisations qui vont coûter cher à la population canadienne et miner notre système de soins de santé public. »

Ontario NDP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*