Déclaration du premier ministre à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones

Le premier ministre Justin Trudeau a fait aujourd’hui la déclaration suivante à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones :

« Aujourd’hui, en cette Journée nationale des peuples autochtones, nous célébrons l’héritage unique et les cultures diverses des Premières Nations, des Inuits et de la Nation des Métis. Nous soulignons les contributions remarquables qu’ils apportent à notre pays.

« Alors que nous célébrons les cultures et les communautés autochtones, nous reconnaissons aussi l’oppression et la discrimination que les peuples autochtones ont subi pendant des siècles. Le Canada ne peut pas aller de l’avant si les peuples autochtones continuent d’être laissés pour compte. Notre gouvernement travaille avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation des Métis pour parvenir à une véritable réconciliation et bâtir un avenir où les peuples autochtones peuvent réussir et prospérer.

« C’est pourquoi, plus tôt cette année, notre gouvernement a annoncé que nous élaborerons un Cadre de reconnaissance et de mise en œuvre des droits en plein partenariat avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation des Métis. Depuis trop longtemps, les peuples autochtones ont dû prouver que leurs droits existaient et se battre pour qu’ils soient reconnus et pleinement mis en œuvre. Ce Cadre fera en sorte que la reconnaissance et la mise en œuvre des droits constituent la base de toutes les relations entre les peuples autochtones et le gouvernement fédéral à l’avenir.

« Cette année, nous avons effectué de nouveaux investissements importants en vue d’améliorer la qualité de vie et le bien-être des communautés autochtones et accroître leur accès aux services. Le budget de 2018 prévoit de nouveaux fonds supplémentaires pour accélérer l’élimination de tous les avis à long terme concernant la qualité de l’eau potable des réseaux publics dans les réserves d’ici mars 2021, en plus d’appuyer une stratégie de la Nation des Métis pour le logement. Ces fonds viseront également à éradiquer la tuberculose dans les communautés inuites et améliorer la sécurité et le bien-être des enfants et familles autochtones.

« Ce printemps, j’ai fait une déclaration d’exonération au nom du gouvernement du Canada à l’intention de la Nation des Tsilhqot’in et des descendants de six chefs des Tsilhqot’in. L’année dernière, nous avons présenté des excuses attendues depuis longtemps aux étudiants des cinq pensionnats de Terre-Neuve-et-Labrador pour l’héritage douloureux et tragique de ces pensionnats, dont les effets se feront sentir pour des générations à venir.

« De concert avec des partenaires des Premières Nations, des Inuits et de la Nation des Métis, nous réalisons de progrès concrets sur la voie de la réconciliation. Dans un esprit de respect, de reconnaissance des droits, de collaboration et de partenariat, nous continuerons de promouvoir l’autodétermination des peuples autochtones, y compris le droit inhérent à l’autonomie gouvernementale. Nous allons de l’avant pour façonner un Canada où les peuples autochtones peuvent s’épanouir et avoir le plein contrôle de leur vie et de leur avenir. Ensemble, nous pouvons façonner un Canada plus juste, plus égal et plus inclusif pour les peuples autochtones et pour chacun d’entre nous. »

SOURCE Cabinet du Premier ministre du Canada