Les libéraux et les conservateurs refusent d’aider les personnes aux prises avec la crise des drogues toxiques

Après avoir approuvé la semaine passée une demande du gouvernement de la Colombie-Britannique de décriminaliser la possession personnelle de drogues, les libéraux ont refusé d’adopter une approche pancanadienne face à la crise de santé publique qui a coûté la vie à 27 000 personnes au cours des six dernières années. Le Nord de l’Ontario a été touché de façon disproportionnée par l’approvisionnement en drogues toxiques. Pourtant, au lieu d’aider à mettre fin à cette crise, les libéraux se sont joints aux conservateurs pour voter contre la proposition du NPD de créer une stratégie pancanadienne axée sur la santé pour la crise des drogues toxiques.

« Les familles du Nord de l’Ontario sont dévastées par la crise des drogues toxiques. Il s’agit d’une urgence nationale en matière de santé publique, mais ce gouvernement fait le tri parmi les personnes qui obtiennent de l’aide alors que les familles canadiennes sont forcées de vivre dans la crainte de perdre des proches aux prises avec la toxicomanie à cause des échecs de ce gouvernement, a déclaré la députée néo-démocrate Carol Hughes (Algoma–Manitoulin–Kapuskasing). Après six ans, les libéraux sont toujours incapables de mettre en place des mesures qui vont protéger la population canadienne contre l’approvisionnement en drogues toxiques. Maintenant, ils font équipe avec les conservateurs contre la proposition du NPD pour enfin s’attaquer à la crise des drogues toxiques. »

La proposition du NPD se fondait sur les données probantes et les conseils des spécialistes de la santé publique pour décriminaliser la possession personnelle, radier les casiers judiciaires et créer une stratégie nationale de lutte contre la toxicomanie afin d’assurer un approvisionnement sécuritaire, réglementé et à faible coût, d’améliorer les efforts de prévention et de sensibilisation et d’assurer un accès universel aux services de traitement et de rétablissement. Ce sont des mesures de bon sens qui aideraient les gens du Nord de l’Ontario à se sentir en sécurité pour chercher de l’aide.

« Les libéraux vont donner des excuses, mais leur manque de leadership pour résoudre cette crise nationale des drogues toxiques coûte des vies. Il est impossible de justifier le fait d’aider seulement une tranche de la population, puis d’ignorer les conseils des spécialistes de la santé publique en se ralliant aux conservateurs et en votant contre la proposition du NPD qui donnerait les mêmes protections à toutes les personnes qui souffrent dans notre pays, a déclaré le député néo-démocrate Charlie Angus (Timmins–Baie James). Les gens du Nord de l’Ontario ont besoin d’aide maintenant. C’est pourquoi les néo-démocrates vont continuer de se battre pour que les Canadiennes et Canadiens disposent d’une approche globale axée sur la santé pour les personnes aux prises avec la crise des drogues toxiques. »

New Democratic Party

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*