Nouvelles du parc – L’opportunité ne frappe qu’une seule fois

Quand j’étais à l’école secondaire, je me souviens que nos enseignants mettaient en place des affiches pour promouvoir une atmosphère positive. Certains étaient pleins d’humour, et d’autres étaient des paroles de sagesse. Cependant, il y en a une qui s’est toujours démarquée. Elle disait : « L’occasion ne frappe qu’une seule fois, mais la tentation continue de menacer à la porte. » J’ai lu des paroles de sagesse similaires au fil des ans, mais celle-ci a toujours frappé à la maison.

À l’heure actuelle, je suis extrêmement préoccupé par le projet de loi 23, la Loi visant à construire plus de logements plus rapidement, que le gouvernement Ford tente d’adopter. Ce projet de loi est leur tentative de s’attaquer aux problèmes de logement de l’Ontario. Il ne fait aucun doute que l’Ontario doit résoudre sa crise du logement.  Nous avons besoin de plus de logements abordables pour les familles, en particulier celles qui ont des moyens modestes.  Mais la préoccupation est COMMENT ils vont résoudre les problèmes. Si le projet de loi 23 est adopté, les terres de la Ceinture de verdure de l’Ontario seront perdues pour toujours.

Les ceintures de verdure sont des terres mises de côté dans le sud de l’Ontario pour protéger notre environnement. En 2005, l’Ontario a reconnu le rôle essentiel de terres et d’emplacements particuliers pour garder l’eau potable naturellement propre, prévenir ou réduire les dommages causés par les inondations, purifier l’air, fournir des habitats à la faune, et prévenir l’étalement urbain. Les gens ont également besoin d’avoir accès à des espaces verts pour aider à maintenir leur santé physique et mentale.

Ma priorité en tant que député provincial est de représenter les besoins et les préoccupations des résidents du Nord. Alors, pourquoi est-ce que je m’inquiète de l’adoption du projet de loi 23 ? La raison en est que la réduction ou la perte des ceintures de verdure aura une incidence directe sur nous, dans le Nord. Les gens du Nord ont des raisons de s’asseoir et de prendre note de ce projet de loi.

Comme le reste du Canada, l’Ontario a enfin réalisé les avantages d’acheter des aliments cultivés ou produits localement. Manger local est une victoire à tous les niveaux pour tout le monde. Il réduit les coûts de transport et la production d’hydrocarbures. Cela rend notre économie locale plus forte et plus stable. Manger des initiatives locales soutiennent les familles agricoles et fournissent des emplois ici à la maison. Cela nous permet d’avoir accès à un approvisionnement alimentaire stable et fiable. Et le meilleur de tous, les aliments cultivés localement sont plus frais et ont meilleur goût. Nous savons que l’initiative « manger local » est un succès simplement en examinant la popularité et l’abondance des marchés de producteurs à travers la province. « Les bonnes choses se développent en Ontario. »

Ce qui est le plus préoccupant, c’est que le plan de M. Ford permettrait aux promoteurs de détruire et de paver plus de 7 000 acres de terres agricoles dans la Ceinture de verdure. Et ce n’est que la première vague.  En plus de cette énorme perte, les Ontariennes et Ontariens ne réalisent pas que la perte de 7000 acres s’ajoutera aux 319,6 acres que l’Ontario perd déjà quotidiennement au profit du développement.  Si la population de l’Ontario continue de croître comme prévu, nous avons besoin de ces terres agricoles pour nourrir tout le monde.  Une fois que la terre est détruite et développée, elle est partie pour l’éternité.

Les ceintures de verdure aident également à prévenir les inondations.  Les ceintures de terre sont stratégiquement mises de côté parce qu’elles absorbent l’eau de pluie, l’eau quand la neige fond et fournissent des cours pour que l’eau coule naturellement pendant les tempêtes. Si nous paver ces terrains, construisons des autoroutes, des parcs de stationnement, et des maisons, les précipitations ne sont pas absorbées.

Si l’Ontario constate une augmentation des inondations, cela se traduira par une augmentation des paiements par les compagnies d’assurance. Ces paiements proviennent des poches de tous les Ontariens qui paient des primes d’assurance.

Depuis sa première élection en 2018, Doug Ford a été pris tant de fois, faisant des promesses à ses riches amis promoteurs d’utiliser des terres de la Ceinture de verdure pour construire. Nous voici encore une fois, il place les intérêts lucratifs des promoteurs et des spéculateurs fonciers politiquement au-dessus de la sécurité alimentaire des Ontariens.

En 2018, Doug Ford a été filmé en train d’assurer un groupe d’investisseurs qu’il ouvrirait la Ceinture de verdure pour qu’ils la développent.

En janvier 2019, le premier ministre Ford a de nouveau tenté de percer des trous dans la Ceinture de verdure en utilisant le projet de loi 66, un projet de loi de déréglementation massif dans lequel il a caché des incitations pour les promoteurs à paver la ceinture de verdure.

En décembre 2020, il a retiré le pouvoir de décision des mains des experts qui se soucient de la terre et de l’environnement.  Les membres du Conseil de la ceinture de verdure ont presque tous démissionné en signe de protestation, affirmant que les changements mettaient la Ceinture de verdure en danger.

En 2021, le premier ministre Ford a annoncé son plan de construction d’une autoroute dans les régions de la Ceinture de verdure, un projet qui ne réduirait le temps de déplacement qu’entre 30 et 60 secondes.

Le premier ministre Ford dit depuis des années qu’il peut simplement remplacer les terres retirées de la Ceinture de verdure en désignant d’autres terres comme terres de la Ceinture de verdure.   Mais ce n’est pas possible. Ce ne sont pas toutes les terres qui conviennent ou qui sont stratégiquement situées pour être mises de côté pour leurs capacités de ceinture de verdure.

Nous savons que Doug Ford ne fait jamais la bonne chose jusqu’à ce qu’il se fasse prendre. Malheureusement, il semble qu’il ne cesse de tomber dans la tentation de négocier des faveurs avec des initiés. En 2019, il a tenté de conclure une entente pour briser la Ceinture de verdure avec un promoteur dont la famille a donné plus de 100 000 $ aux conservateurs.

Doug Ford nous tire vers l’arrière dans la lutte contre le changement climatique, et les coûts sont énormes.

Il est temps que les Ontariennes et Ontariens de toute la province s’engagent pour protéger les espaces verts, l’agriculture locale, la nourriture, un environnement propre, et la santé physique et mentale pour que les générations futures puissent en profiter.  Le porte-parole du NPD en matière d’agriculture, John Vanthof, a proposé le projet de loi 27, la Loi sur la protection des terres agricoles, pour assurer la protection des terres agricoles existantes dans la province. Si adopté, le projet de loi empêcherait le changement de zonage des terres visées pour les agricoles et la modification de l’utilisation des terres à moins qu’il ne soit adopté une étude d’impact sur l’agriculture.

L’occasion ne frappe qu’une seule fois. Mais il semble que Doug Ford à la tentation d’ouvrir la porte au pour ses riches amis développeurs.  Et une fois que c’est parti, c’est parti.

Comme toujours, n’hésitez pas à communiquer avec mon bureau au sujet de ces questions ou de toute autre question provinciale.

Mike Mantha

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*