Un chercheur de l’Université de l’EMNO reçoit une subvention de l’Agence spatiale canadienne pour étudier les effets des vols spatiaux sur le corps humain

David MacLean, professeur à l’Université de l’EMNO, a reçu une subvention de 150 000 $ sur deux ans de l’Agence spatiale canadienne (ASC) pour étudier les effets des vols spatiaux sur le corps humain et voir comment contrer les risques connexes pour la santé.

L’étude, intitulée Investigating the role of a multi-targeted dietary supplement on attenuating radiation and microgravity-induced tissue damage, explorera les effets combinés de la radiation et de la microgravité et les dommages sur les tissus sains dans le cadre d’une simulation de vol spatial. Le professeur MacLean déterminera si un supplément diététique peut contrer les effets néfastes des vols spatiaux et protéger les tissus. « L’étude montrera clairement les effets des vols spatiaux sur l’organisme et commencera à explorer des mesures de prévention » explique-t-il.

Cette recherche fournira le cadre de futures études sur les fonctions et tissus humains dans un environnement comportant plusieurs facteurs de stress. Les modèles, tissus et systèmes physiologiques étudiés s’alignent directement sur les principales préoccupations établies par l’ASC, notamment les aspects musculosquelettiques et métaboliques, les radiations et la microgravité qui sont tous étudiés en profondeur dans cette étude.

Selon, M. Maclean, les résultats de cette étude pourraient donner lieu à de nombreuses applications terrestres et contribuer à améliorer les soins de santé de la population canadienne. Les applications terrestres potentielles incluent la radiothérapie oncologique ou des situations exigeant de longues périodes d’immobilisation, comme l’alitement obligatoire.

This Media Release

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*