L’Ontario s’établit en chef de file de la recherche sur la COVID-19 au pays

Le gouvernement de l’Ontario accélère la réalisation de projets de recherche innovants axés sur la prévention, le dépistage et le traitement de la COVID-19. Ces projets, mis en œuvre dans le cadre du Fonds ontarien de recherche pour l’intervention rapide contre la COVID-19, doté de 20 millions de dollars, ciblent leurs travaux notamment sur l’élaboration d’un vaccin, le diagnostic, la mise au point et les essais de médicaments ainsi que les sciences sociales. L’Ontario s’établit en chef de file de la recherche sur la COVID-19 au pays, avec 22 essais cliniques en cours dans la province visant à élaborer un vaccin ou un traitement.

Le premier ministre Doug Ford était accompagné aujourd’hui de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, et du ministre des Collèges et Universités, Ross Romano, pour faire cette annonce.

« L’Ontario est à la tête des efforts mis en œuvre à l’échelle nationale pour enrayer ce virus mortel. Notre province compte certains des chercheurs et des innovateurs les plus remarquables au monde, a déclaré le premier ministre Ford. Nous avons les meilleurs atouts pour mettre au point une nouvelle méthode de test rapide, un vaccin et un nouveau traitement ici même en Ontario. C’est pourquoi notre gouvernement investit afin d’appuyer des projets de recherche prometteurs, susceptibles de sauver de nombreuses vies et de nous aider à retrouver un mode de vie aussi proche que possible de la normale. »

Le gouvernement finance 15 projets particulièrement viables et prometteurs qui lui ont été soumis dans le cadre d’un récent appel de propositions au titre du Fonds ontarien de recherche pour l’intervention rapide contre la COVID-19. Annoncé il y a seulement quatre semaines, ce fonds de 20 millions de dollars a été créé pour appuyer de manière immédiate les efforts de mobilisation de la communauté de la recherche visant à faire avancer la lutte contre la COVID-19. Le cas échéant, une partie de ce financement servira à couvrir les coûts associés à l’octroi de licences, à la commercialisation et au brevetage de la précieuse propriété intellectuelle découlant des projets retenus, afin que leurs résultats économiques soient avantageux pour notre économie et pour les travailleurs, travailleuses, chercheurs et chercheuses de l’Ontario.

« Les chercheurs de l’Ontario sont parmi les meilleurs et les plus brillants au pays et nous faisons appel à leur expertise pour trouver localement des solutions qui nous permettront de contrôler les infections et d’arrêter la propagation du virus, a souligné le ministre Romano. Les idées et solutions qui ont été présentées à notre gouvernement jusqu’à présent sont très prometteuses. Ces projets contribueront à appuyer notre réponse à la pandémie de COVID-19 et nous aideront à prendre des décisions éclairées et efficaces pour planifier l’avenir. »

De nombreux hôpitaux et instituts de recherche, universités et collèges de l’Ontario mènent actuellement des projets révolutionnaires sur la COVID-19 qui placent la province en tête des efforts nationaux en la matière. Onze des 22 essais cliniques menés par ces institutions ont déjà obtenu les autorisations nécessaires de Santé Canada pour faire progresser la mise au point des vaccins et traitements à l’étude. L’Ontario enregistre, au pays, le nombre le plus élevé d’essais cliniques approuvés par Santé Canada, dont le total national est de 25.

« Non seulement la recherche jouera-t-elle un rôle important dans la lutte contre la COVID-19, mais elle sera un moteur d’innovation qui appuiera nos efforts de relance économique au fur et à mesure que l’Ontario se remettra en marche, a déclaré le ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, Vic Fedeli. Cet investissement de 20 millions de dollars dans notre secteur de la recherche favorisera l’élaboration de solutions locales alors que nous poursuivons la lutte contre ce virus et préparons la prochaine phase du déconfinement. »

Les recherches effectuées en Ontario renforceront les initiatives mondiales visant à mieux comprendre la maladie et à améliorer la capacité des secteurs des soins de santé, de l’intelligence artificielle et de l’approvisionnement à aider le personnel de première ligne, aujourd’hui et à l’avenir.

« La recherche visant à empêcher la propagation de la COVID-19, à dépister la maladie et à la traiter est un facteur clé dans notre lutte contre ce virus, a conclu la ministre Elliott. Ces projets et essais cliniques viendront appuyer les efforts locaux et internationaux pour comprendre comment la maladie évolue, renforcer les systèmes de santé et favoriser la relance prudente et progressive de l’économie. »

Faits en bref

  • Ces 15 projets sont les premiers à recevoir un financement du Fonds ontarien de recherche pour l’intervention rapide contre la COVID-19, et d’autres projets devraient être annoncés dans les semaines à venir. Les projets soumis ont été évalués par un comité d’examen par les pairs. Bien que le processus de sélection de projets de ce type prenne habituellement jusqu’à dix-huit semaines, il a été raccourci à deux semaines dans le cadre de cette initiative, sans en compromettre les exigences de qualité. Ce processus d’évaluation indépendant se fonde sur l’expertise de chercheurs.
  • Le gouvernement investit 20 millions de dollars pour soutenir la recherche sur la COVID-19 en faisant appel à l’expertise des collèges et universités, des institutions de recherche et des organismes scientifiques sans but lucratif de l’Ontario. Le financement a été annoncé dans le cadre du Plan d’action de l’Ontario 2020 contre la COVID 19.
  • La réponse du secteur de la recherche à l’appel de propositions au titre du Fonds du gouvernement a été positive. Plusieurs centaines de propositions valides ont été reçues
  • À ce jour, le portail Web L’Ontario, ensemble a permis de recueillir plus de cinq millions d’articles d’équipement de protection individuelle et autres fournitures visant à assurer la sécurité du personnel de première ligne.
  • Plus de 54 000 personnes ont visité le site Web du programme ÉLAN Ontario pour se renseigner sur les possibilités de bénévolat et plus de 3 500 Ontariens et Ontariennes à l’échelle de la province ont fait preuve d’esprit civique en se portant volontaires.
  • L’Ontario investit dans la recherche sur l’intelligence artificielle par l’intermédiaire de l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR) afin d’arrêter la propagation de la COVID-19. Tout au long de l’année 2020, les projets financés permettront de définir des stratégies d’intervention rapide et d’élaborer des traitements efficaces, de soutenir les mesures de santé publique et de contribuer à améliorer notre compréhension de la transmission du virus et de ses répercussions sur la santé mentale et la société.

Document d’information