Blind River, Elliot Lake et le secteur environnant ne font plus partie du processus de sélection pour le projet de dépôt de combustible irradié

Dec 6, 2017 @ 19:23

La Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) concentrera ses efforts sur un nombre plus restreint de secteurs pour la sélection d’un site pour un dépôt géologique en profondeur de combustible nucléaire irradié. Le secteur autour de Blind River et d’Elliot Lake, en Ontario, ne sera plus considéré comme un hôte potentiel pour le projet. Les études se poursuivent dans les secteurs entourant cinq autres collectivités ontariennes, Ignace, Manitouwadge, Hornepayne, South Bruce et Huron-Kinloss, des 22 collectivités qui avaient initialement exprimé leur intention de participer au processus.

Les études techniques et les activités de mobilisation menées en collaboration avec des gens du secteur ont permis de relever un certain nombre de facteurs qui poseraient des difficultés au regard de l’établissement d’un dépôt. Ces difficultés comprennent des complexités d’ordre géologique, un accès limité, une topographie accidentée et une faible probabilité de pouvoir conclure l’éventail des partenariats requis pour mettre en oeuvre le projet.

« Nous sommes reconnaissants d’avoir pu travailler avec les collectivités de ce secteur et d’avoir bénéficié du remarquable leadership qu’elles ont manifesté au nom de tous les Canadiens dans le cadre de leur participation à ce processus », a indiqué M. Mahrez Ben Belfadhel, vice-président responsable de la sélection d’un site. « La décision de concentrer nos activités fait partie d’un processus continu et rigoureux qui mènera au choix d’un site unique sûr, au sein d’un secteur associé à un hôte informé et consentant, où il sera fort probable que les partenariats nécessaires à la mise en oeuvre du projet pourront se nouer. »

En reconnaissance de leur leadership, les collectivités municipales et des Premières nations qui ont fait réaliser des activités liées au processus de sélection d’un site dans leur secteur seront admissibles à un financement visant à les aider à investir dans leur viabilité et leur bien-être. Blind River, Elliot Lake et la Première nation de Sagamok Anishnawbek recevront un financement de 600 000 dollars. Les collectivités voisines de Spanish et de The North Shore recevront une somme de 300 000 dollars. Ces contributions seront versées à leurs Fonds de réserve pour le bien-être de la collectivité.

Depuis 2010, la SGDN travaille à la mise en oeuvre d’un processus pluriannuel, axé sur les collectivités, qui vise à choisir un site de prédilection pour un dépôt géologique en profondeur 2

où sera stocké le combustible nucléaire irradié canadien. La SGDN prévoit être en mesure de choisir un tel site d’ici approximativement 2023.

À propos de la SGDN 

L’objectif de la Société de gestion des déchets nucléaires (SGDN) est d’élaborer et de mettre en oeuvre, en collaboration avec les Canadiens, une méthode de gestion à long terme du combustible nucléaire irradié canadien qui soit socialement acceptable, techniquement sûre, écologiquement responsable et économiquement viable. La SGDN a été créée en 2002 par les producteurs canadiens d’électricité d’origine nucléaire. Ontario Power Generation Inc., Énergie nucléaire NB et Hydro-Québec, les membres fondateurs de la SGDN, ainsi qu’Énergie atomique du Canada limitée, financent les activités de la Société. La SGDN est un organisme à but non lucratif et tire son mandat de la Loi sur les déchets de combustible nucléaire, une loi fédérale qui est entrée en vigueur en novembre 2002.

About This Media Release

This is a media release by the organization. If you would like to send Wawa-news.com a media release to be published, send it to Brenda Grundt, Editor/Publisher, brenda@wawa-news.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*