Le gouvernement du Canada prend des mesures pour protéger des espèces en péril

Jun 18, 2018 @ 14:02

D’un océan à l’autre, la nature est au cœur même de l’identité nationale du Canada. Nos rivières, nos montagnes, nos lacs et nos océans, de même que les espèces sauvages qui ont besoin de ces milieux pour subvenir à leurs besoins, sont un patrimoine naturel que tous les Canadiens peuvent découvrir, chérir et préserver.

Le gouvernement du Canada a récemment mis en place de nouvelles mesures pour protéger 13 espèces en péril au Canada, ce qui constitue une étape importante dans notre engagement à protéger les espèces et la biodiversité au Canada. La réglementation qui offre une protection aux espèces visées, en vertu de la Loi sur les espèces en péril, a été publiée le 13 juin 2018 dans la Partie II de la Gazette du Canada.

Le gouvernement a ainsi ajouté quatre espèces d’arthropodes, notamment le bourdon terricole, à la liste des espèces protégées en vertu de la Loi sur les espèces en péril. Le grizzli a également été inscrit à la liste. Dans le cas de l’Effraie des clochers, un degré de risque plus sévère lui a été assigné, ce qui signifie que des mesures de protection additionnelles seront mises en place. En tout, sept nouvelles espèces ont été ajoutées à la liste et six espèces ont été reclassifiées en vertu de la Loi.

Le gouvernement du Canada est résolu à intensifier la protection des espèces en péril du Canadaen donnant suite rapidement aux recommandations des scientifiques. Après l’inscription des espèces végétales et animales à la liste de la Loi sur les espèces en péril, le gouvernement préparera de rigoureux plans de gestion ou programmes de rétablissement, en collaborant de près avec les provinces, les territoires, les collectivités autochtones et les intervenants, et prendra au besoin des mesures supplémentaires pour protéger les espèces en péril et tenter de faire en sorte que leurs populations retrouvent des niveaux sains et autosuffisants.

Citations

« Le gouvernement du Canada est résolu à protéger la santé et la diversité des espèces animales et végétales canadiennes pour les générations actuelles et futures. Voilà qui explique notre application rapide des recommandations des scientifiques dans le but de protéger les abeilles, les grizzlis, les chouettes et d’autres espèces vulnérables au titre de la Loi sur les espèces en péril et nos investissements historiques visant à protéger la nature et à mettre en place des plans de gestion ou de rétablissement efficaces. »
– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Faits saillants

  • L’investissement historique de 1,3 milliard de dollars dans la nature et la conservation qui a été annoncé dans le budget de 2018 permettra de protéger les milieux naturels du Canada et d’assurer le rétablissement et la préservation des espèces en péril au Canada.
  • Le bourdon est une espèce importante au Canada. Il occupe un vaste territoire et il joue un rôle extrêmement important dans la pollinisation et la production alimentaire.
  • En plus de sa valeur intrinsèque, le grizzli contribue à maintenir la santé des écosystèmes, en transportant des carcasses de saumons et des graines dans la forêt, ce qui fournit des nutriments aux autres espèces végétales et animales. Il est également important pour le tourisme et contribue à l’intégrité écologique des parcs nationaux et des aires protégées de l’Ouest du Canada.
  • Il y a plus de 584 espèces sont protégées en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Produits connexes

Liens connexes

SOURCE Environnement et Changement climatique Canada

About This Media Release

This is a media release by the organization. If you would like to send Wawa-news.com a media release to be published, send it to Brenda Grundt, Editor/Publisher, [email protected]