Le député néo-démocrate Charlie Angus dénonce la publicité trompeuse des grandes sociétés pétrolières

Mardi, le député néo-démocrate Charlie Angus (Timmins-Baie James) a discuté de son projet de loi visant à mettre fin à la publicité et à la promotion trompeuses des combustibles fossiles au Canada.

Cette initiative fait suite à la publication de documents révélant que les grandes sociétés pétrolières connaissaient la nocivité de leurs produits depuis 1954, mais qu’elles ont tout de même dépensé des milliards de dollars en campagnes publicitaires pour tromper le public et dissimuler les risques évidents pour la santé publique et la planète.

Le député Angus s’est rangé aux côtés des professionnels de la santé et d’autres défenseurs des droits de l’homme.

« La pollution provenant de l’industrie pétrolière et gazière du Canada ne tue pas seulement la planète, mais aussi les gens. Les libéraux de M. Trudeau sont restés les bras croisés et ont accordé aux grandes pétrolières un passe-droit, a déclaré M. Angus. Chaque année, 34 000 personnes meurent prématurément au Canada à cause de la pollution due aux combustibles fossiles, et pourtant le lobby des grandes compagnies pétrolières continue d’injecter des sommes colossales dans des campagnes publicitaires qui prétendent faussement qu’il est avantageux d’autoriser une utilisation encore plus importante des combustibles fossiles. »

L’adoption du projet de loi C-372 signifiera qu’aucune entreprise de combustibles fossiles ne pourra faire de la publicité, promouvoir ses produits ou induire le public en erreur sur les menaces sanitaires et environnementales posées par la combustion de combustibles fossiles, qui, selon l’Organisation mondiale de la santé, constitue la plus grande menace sanitaire mondiale du 21e siècle. La législation protégera les Canadiennes et Canadiens des effets croissants sur la santé causés par la combustion des combustibles fossiles et empêchera le public d’être trompé ou induit en erreur sur les effets sanitaires et environnementaux de l’utilisation des combustibles fossiles.

« Alors que les libéraux et les conservateurs conservateurs protègent les intérêts des grandes sociétés pétrolières, le NPD s’oppose à la cupidité des entreprises et se bat pour la santé et le bien-être des Canadiennes et Canadiens », a déclaré M. Angus.

Citations :

« Lorsque la fumée des incendies de forêt est telle que les enfants ne peuvent plus jouer dehors, que les inondations et les températures extrêmes deviennent la norme, le statu quo n’est tout simplement plus une option, et ce n’est pas le monde dans lequel nous voulons que nos enfants grandissent. L’interdiction des publicités sur les combustibles fossiles vise les grands pollueurs qui rendent notre planète – et nos enfants – malades et qui induisent les Canadiennes et Canadiens en erreur à ce sujet. » – Jennifer Smith, parent avec For Our Kids network et Mères au front.

« L’année 2023 a été l’année la plus chaude jamais enregistrée. C’est aussi l’année où le monde s’est engagé à abandonner les combustibles fossiles. L’interdiction de la publicité pour les combustibles fossiles est une mesure concrète et rentable que le gouvernement canadien peut prendre pour sauver des vies et respecter cet engagement. Le projet de loi C-372 est une étape importante pour endiguer la campagne de désinformation de l’industrie pétrolière et gazière et pour faire face à cette crise nationale de santé publique. Il est grand temps de s’attaquer au lobby publicitaire des grandes sociétés pétrolières avec la même détermination que celle utilisée pour lutter contre la promotion du tabagisme par les grandes sociétés de tabac. » – Leah Temper, directrice de campagne de l’Association canadienne des médecins pour l’environnement

« La priorité absolue du gouvernement fédéral devrait être de protéger la santé des Canadiens. Les géants des combustibles fossiles ne devraient pas être autorisés à promouvoir leurs produits nocifs, puis à mentir sur les risques qu’ils font courir aux Canadiennes et Canadiens qui en paieront le prix – dont beaucoup verront leur santé se dégrader, voire leur vie. » – Émilie Tremblay, infirmière, Association canadienne des infirmières et infirmiers pour l’environnement.

Ontario NDP

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*