L’Ontario se prépare à accélérer la distribution de vaccins alors que l’approvisionnement est en hausse

En réponse à une hausse prévue de l’approvisionnement en vaccins par le gouvernement fédéral, le gouvernement de l’Ontario se prépare à accélérer sa distribution des vaccins contre la COVID-19 pour mieux appuyer les collectivités à risque. Cela comprend un engagement ciblé pour attribuer 50 pour cent des prochains envois de vaccins aux collectivités considérées comme des points chauds telles qu’identifiées par le code postal, pour aider à diminuer la transmission de la COVID-19 et les hospitalisations.

Malgré l’instabilité de l’approvisionnement en vaccins à ce jour, la province a édifié une solide fondation pour son déploiement du vaccin, avec cinq millions de doses administrées, et plus de 4,6 millions d’adultes qui ont reçu au moins une dose.

Environ 800 000 doses du vaccin de Pfizer contre la COVID-19 devraient arriver en Ontario chaque semaine au début du mois de mai, nombre qui devrait augmenter à 940 000 doses par semaine d’ici la fin du mois de mai. Cette hausse fiable de l’approvisionnement en vaccins permet à la province d’accélérer davantage son déploiement de la vaccination et de vacciner un plus grand nombre de personnes.

« Le déploiement des vaccins en Ontario continue de se concentrer à faire vacciner les personnes les plus à risque, a dit Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé. Alors qu’un approvisionnement en vaccins plus stable est en route, nous allons continuer à élargir l’accès au vaccin dans les collectivités de l’ensemble de la province, en particulier dans les régions qui continuent d’être durement frappées par la COVID-19. Le meilleur vaccin demeure le premier qui vous est offert, et j’encourage fortement tout un chacun à s’inscrire dès qu’arrive son tour. »

Selon l’augmentation de l’attribution des vaccins que l’Ontario s’attend à recevoir en mai, la province augmentera l’approvisionnement en vaccins contre la COVID-19 destiné aux collectivités considérées comme des points chauds de plus d’un million de doses grâce à une réponse ciblée et limitée dans le temps qui vise à réduire le nombre de cas de COVID-19, les hospitalisations et les décès dans ces régions.

Durant les semaines du 3 et du 10 mai, 50 pour cent des vaccins seront attribués à des équipes mobiles ciblées, des cliniques itinérantes, des cliniques d’immunisation de masse, des hôpitaux, des installations de soins primaires et des pharmacies dans les points chauds.

Cette approche n’enlèvera pas de vaccins aux autres circonscriptions sanitaires, pour lesquelles l’attribution de vaccins restera la même que ce qui était prévu et augmentera plus tard en mai. Les bureaux de santé publique peuvent utiliser les connaissances à l’échelle locale pour accroître la capacité et cibler efficacement les collectivités constituant des points chauds, qu’elles soient identifiées par la province ou autrement.

En raison d’un approvisionnement en vaccins prévisible et accru par le gouvernement fédéral, l’Ontario pourra élargir davantage les canaux d’acheminement dans les prochaines semaines afin de vacciner une plus grande partie de la population plus rapidement. Afin de favoriser cela, le gouvernement a élaboré un calendrier anticipé pour élargir l’admissibilité à recevoir le vaccin contre la COVID-19 au cours du mois de mai, les personnes âgées de 18 ans et plus devenant ainsi admissibles à prendre rendez-vous par le truchement du système de prise de rendez-vous provincial aussi tôt que durant la semaine du 24 mai 2021.

Dans le cadre de la prochaine étape du déploiement de la vaccination en Ontario, à compter du 30 avril à 8 h, les particuliers de 55 ans et plus seront en mesure de prendre un rendez-vous pour se faire vacciner. Ce même jour, un projet pilote sera lancé dans certaines pharmacies de collectivités considérées comme des points chauds afin d’administrer le vaccin de Pfizer aux personnes de 55 ans et plus. Huit succursales à Peel et huit à Toronto participeront à ce projet pilote et recevront chacune environ 150 doses par semaine pour aider l’Ontario à continuer à augmenter la capacité à vacciner rapidement le plus grand nombre de personnes. Ce projet pilote devrait s’étendre à d’autres circonscriptions sanitaires plus tard en mai, après l’évaluation du programme et selon ce que permet l’approvisionnement. Les pharmacies continueront d’utiliser leur propre système de prises de rendez-vous.

De plus, les premières cliniques en milieu de travail exploitées par des employeurs prévoient commencer la vaccination cette semaine dans des collectivités constituant des points chauds dans la région de Peel. Les entreprises Maple Lodge Farms et les Aliments Maple Leaf ont commencé à vacciner leurs employés en partenariat avec le Circonscription sanitaire de la région de Peel, et Amazon se prépare à faire de même. Les trois cliniques en milieu de travail offriront aussi l’accès aux vaccins à la collectivité locale. L’Ontario continuera à travailler avec les employeurs qui ont manifesté un intérêt à tenir des cliniques en milieu de travail afin d’évaluer s’ils répondent aux critères et de favoriser la collaboration avec les bureaux de santé publique.

« Grâce à l’augmentation des approvisionnements en vaccins, les cliniques de vaccination en milieu de travail ont commencé cette semaine et nous concentrons nos efforts d’immunisation dans les zones où la COVID-19 se propage rapidement, a expliqué Sylvia Jones, solliciteure générale. Alors que nous nous rapprochons d’un approvisionnement stable en vaccins par le gouvernement fédéral, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver des vies et réduire les hospitalisations en restant à la maison et en respectant les mesures de santé publique. »