L’Ontario vient en aide aux femmes autochtones qui fuient la violence familiale à Sault Ste. Marie

Le gouvernement de l’Ontario accorde une subvention de plus de 550 000 $ pour aider à créer des logements sécuritaires et abordables pour les femmes autochtones et leurs enfants à Sault Ste. Marie. Les fonds sont versés par l’entremise du Fonds de secours pour les services sociaux en vue de venir en aide aux femmes qui fuient la violence familiale et qui se retrouvent en situation d’itinérance ou risquent de le devenir durant la pandémie de COVID-19.

« Notre gouvernement comprend combien il est important pour les personnes qui fuient la violence familiale d’avoir un logement où elles peuvent vivre en toute sécurité et se sentir chez elles, tant ici à Sault Ste. Marie que partout en Ontario, a déclaré Ross Romano, député de Sault Ste. Marie. Ce projet fournira aux membres des communautés autochtones de la région des logis sécuritaires afin qu’ils ne soient pas forcés de se résoudre à l’itinérance ou de s’exposer à des situations dangeureuses. »

L’organisme Ontario Aboriginal Housing Services met à profit ces fonds pour acheter quatre maisons de trois chambres à coucher qui serviront d’habitations individuelles.

« L’investissement de 510 millions de dollars de notre gouvernement pour répondre aux besoins des personnes en situation d’itinérance ou qui risquent de le devenir durant la pandémie de COVID-19 permet de créer des habitations sécuritaires et abordables pour les gens de l’Ontario, a ajouté Steve Clark, ministre des Affaires municipales et du Logement. Nous accordons une grande valeur à la relation que nous entretenons avec l’organisme Ontario Aboriginal Housing Services, et nous sommes fiers de collaborer avec ses représentants pour fournir des logements abordables aux membres des communautés autochtones. »

Les habitations individuelles se trouvent à proximité des écoles et des parcs et près des arrêts et des stations de transport en commun, ce qui facilite l’accès aux services de soutien culturels autochtones de Sault Ste. Marie, notamment Métis Nation of Ontario (MNO), le Centre d’amitié autochtone de la région ainsi que des programmes offerts dans la réserve pour les membres de la bande.

« Il est primordial de s’assurer que les femmes autochtones et leurs enfants qui fuient la violence familiale ont accès à des logements sécuritaires, a dit Greg Rickford, ministre du Développement du Nord et des Mines et ministre des Affaires autochtones. Pour freiner la propagation de la COVID-19 et de ses nouveaux variants, nous devons offrir aux personnes vulnérables un accès au logement de façon qu’elles puissent rester chez elles, être en sécurité et sauver des vies. »

« Grâce au soutien du gouvernement de l’Ontario, nous avons l’honneur d’accueillir des membres de la communauté autochtone de Sault Ste. Marie, a déclaré Justin Marchand, directeur administratif de l’organisme Ontario Aboriginal Housing Services. Quatre maisons récemment rénovées représentent quatre familles qui peuvent vivre en toute sécurité durant et après la pandémie. Le ministre Romano et le ministre Clark comprennent les multiples avantages mutuels que présente la conception et la prestation de programmes dirigés par des Autochtones et nous leur disons Chi Miigwetch pour leur appui indéfectible. »