Le RLISS du Nord-Est accueille la première ombudsman de l’Ontario à Sault Ste. Marie

Mar 29, 2017 @ 23:04

Plus tôt aujourd’hui, à la deuxième étape de sa visite dans le RLISS du Nord-Est, l’Ombudsman des patients, Christine Elliott, se trouve à l’Hôpital de Sault-Sainte-Marie (HSSM), ci-dessus (deuxième à partir de la droite) avec (de gauche à droite) Greg Peres, président du conseil de l’HSSM; Marie-Claire Muamba, enquêteuse principale au bureau de l’Ombudsman des patients; Cynthia Stables, directrice principale du RLISS du Nord-Est; Vanessa Grisdale, conseillère auprès des patients de l’HSSM, Conseil général; Ron Walker, conseiller auprès des patients de l’HSSM, Conseil du programme rénal; et Ron Gagnon, président-directeur général de l’HSSM.

 

La première ombudsman de l’Ontario, Christine Elliott, visite le Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) du Nord-Est cette semaine pour en savoir plus sur les initiatives centrées sur les patients en cours dans le Nord-Est de l’Ontario et pour faire connaître aux résidents du Nord le rôle de l’ombudsman dans le processus de traitement des plaintes des patients.

 

Le RLISS du Nord-Est accueille Christine Elliott et son équipe durant leur visite à North Bay, Sault Ste. Marie, Espanola et Sudbury cette semaine. Ils visiteront la côte des baies James et Hudson plus tard ce printemps. MmeElliott rencontrera des fournisseurs de services de santé, des patients et des membres du conseil d’administration du RLISS du Nord-Est pour s’informer sur les nombreuses façons dont les résidents du Nord participent à la planification et à la prise de décisions liées aux soins de santé.

 

« Je suis reconnaissante d’avoir l’occasion de visiter le RLISS du Nord-Est et me renseigner sur les nombreuses façons dont les patients et les soignants participent à la planification de soins de santé dans le Nord-Est de l’Ontario et améliorent le système en général. Il est important que mon bureau soit le plus inclusif et accessible que possible et pour respecter cet engagement, nous devons comprendre les besoins locaux et les priorités en matière de santé », dit Christine Elliott, ombudsman des patients.

Les patients et les membres de la famille participent activement à plusieurs tables de planification du RLISS, comme au Comité directeur sur la démence, au Conseil consultatif régional sur la santé mentale et les dépendances, ainsi qu’aux maillons santé et aux carrefours santé. Plus tard ce printemps, le RLISS lancera un appel aux résidents du Nord pour qu’ils se joignent au Conseil des patients et des familles, qui jouera un rôle essentiel dans l’orientation des travaux du RLISS visant à améliorer l’expérience du patient.

« Les échanges avec nos concitoyens du Nord sont à la base de nos travaux de planification comme notre plan stratégique sur trois ans et notre plan d’action en matière de réconciliation pour les services de santé des Autochtones », explique Louise Paquette, directrice générale du RLISS du Nord-Est. « De plus, notre processus de traitement des plaintes et l’accès à ce processus sur notre site Web font en sorte que les commentaires et les préoccupations des gens du Nord soient écoutés et que nous y répondions dans les plus brefs délais. »

 

FAITS :

  • Le 1erjuillet 2016, Christine Elliott est officiellement devenue la première ombudsman de l’Ontario. Le rôle du bureau de l’ombudsman est de recevoir les plaintes des patients et des personnes soignantes et d’y répondre. Ces plaintes peuvent concerner les hôpitaux publics, les foyers de soins de longue durée et les centres d’accès aux soins communautaires (CASC). Le rôle de Mme Elliott est de répondre aux besoins des gens qui ont tenté de résoudre leurs problèmes au moyen des mécanismes existants de règlement de plaintes, mais qui n’ont pas réussi.
  • En tant que défenseur de l’équité, le bureau de l’ombudsman des patients facilite le règlement des plaintes et mène des enquêtes sur les soins fournis aux patients et leurs expériences. Ce bureau formule des recommandations visant à améliorer l’expérience de tous les Ontariens.
  • L’ombudsman des patients préparera un rapport sur ses activités, ainsi que des recommandations, pour le ministère de la Santé et des Soins de longue durée et le RLISS, au besoin.
  • Pour plus de renseignements au sujet du bureau de l’ombudsman des patients, visitez : www.patientombudsman.ca
  • Au cours des cinq dernières années, plus de 8 000 résidents du Nord ont participé activement à la planification des soins de santé menée par le RLISS du Nord-Est en assistant à des séances de participation communautaire, en remplissant des sondages et des évaluations, en écrivant au RLISS à n’importe quel moment grâce à l’adresse courrielengagingwithyou@LHINs.on.caet en communiquant avec le RLISS par l’entremise de sa page Web permettant de répondre aux Plaintes, compliments et préoccupations
  • Un maillon santéest conçu pour favoriser la collaboration entre les fournisseurs de services de santé et les fournisseurs de services sociaux afin d’assurer une meilleure coordination des soins pour les patients à besoins médicaux complexes. Puisque ce groupe de patients présente plusieurs problèmes de santé et doit consulter un grand nombre de fournisseurs de soins, les maillons santé les aident en concevant pour eux un plan de soins individuel. Un carrefour santé en milieu rural est conçu pour améliorer la coordination des soins pour tous les résidents d’une région quelconque en regroupant tous les fournisseurs de services de santé grâce à des partenariats améliorés et en donnant aux patients un accès prompt à une gamme complète de services de santé.

About Bzat018